Barbara Bidan (Fleury Michon) : "Le « meilleur déchet », c’est celui que nous ne produisons pas"

Actualité

10 mai 2021 à 11:15

En partenariat avec Verallia, Fleury Michon a lancé les premiers plats cuisinés dans des emballages en verre.
Depuis avril, les Français peuvent trouver en rayon une gamme de plats cuisinés Fleury Michon dans des cassolettes en verre. Cette innovation verrière aura nécessité trois ans de développement entre les deux entreprises. Pour myCfia.com, Barbara Bidan, Directrice communication et RSE chez Fleury Michon, a notamment évoqué l’engagement RSE de l’entreprise et l’adaptation des processus de production.


Pourquoi et comment s’est articulé cet engagement stratégique de la gestion des emballages chez Fleury Michon ?

Depuis 10 ans déjà, Fleury Michon est engagé sur le chemin vertueux d’une réduction systématique de l’impact de ses emballages, privilégiant les matériaux recyclables et réutilisables. Pour nous, le « meilleur déchet », c’est celui que nous ne produisons pas. C’est pour cela que, nous travaillons sur :  l'intégration de matière recyclée, le développement d’alternatives au plastique (en commercialisant par exemple une gamme de plats cuisinés contenus dans des barquettes bois et permettant une réduction de 80% du plastique en comparaison d’une gamme classique), l’amélioration de la recyclabilité en préférant le aPET au PCV. En dix ans, nos efforts ont permis d’économiser plus de 6 850 tonnes d’emballages.

Notre dernière innovation et alternative est l’utilisation du verre. Le verre constitue une alternative vertueuse au plastique et nous souhaitions davantage le développer.  En effet, les emballages en verre présentent l’avantage de préserver le goût et la fraîcheur des aliments. De plus, ces emballages sont totalement étanches pour une conservation parfaite des produits alimentaires.

Nous avons d’abord souhaité tester ce nouveau matériau comme alternative au grès pour nos cassolettes de plats cuisinés. Nous avons donc sollicité Verralia, leader sur le marché de l'emballage verre, pour nous aider à développer nos nouvelles cassolettes. Le développement de cette alternative a présenté plusieurs enjeux pour Fleury Michon et Verallia :

-Pour Verallia, un premier enjeu était lié au produit : la cassolette est un format atypique dans l’industrie du verre d’emballage, au diamètre large et à la production délicate. L’usine de Lagnieu (Ain) a mis son expertise au service du projet, afin de livrer deux formats (200ml et 400ml) à Fleury Michon.

-Le second et principal défi a résidé dans l’adaptation par Fleury Michon de son processus de production. L’entreprise a notamment fait évoluer ses lignes de remplissage et ses processus qualité pour proposer des contenants en verre dans le respect des normes de sécurité alimentaire.

Comment s’articule, de façon plus globale, la démarche RSE au quotidien sur vos sites de production ?

Dans notre feuille de route, nous nous engageons à : « concilier performance économique et responsabilité sociétale d’entreprise ». Fleury Michon a toujours été très soucieux d’éthique et a su opérer et se développer dans le respect des aspects de responsabilité envers toutes les parties prenantes. En 2015, Fleury Michon s’est fixé un projet d’entreprise « Aider les Hommes à Manger Mieux Chaque jour ». Les équipes de production sont au cœur du déploiement opérationnel de notre projet et s’adaptent pour déployer cette démarche de progrès.

Pilier Santé : Pour répondre à notre ambition d’améliorer en continu nos recettes et proposer des produits toujours plus sains aux consommateurs, nous adaptons nos outils, nos modes de production et nos organisations pour répondre aux contraintes de chaque nouvelle recette.

Exemple : Le site de Montifaut Jambons

-La fabrication du jambon zéro nitrite est plus délicate car l’absence de conservateur rend le jambon plus fragile. Cela nécessite une gestion différente adaptée à l’ultra-frais (approvisionnements locaux à moins de 2H du site, flux logistique plus court, petites séries de fabrication, prévision des ventes fines).

-Réorganisation de la production : plus fragile, notre jambon Zéro nitrite est la première gamme à être fabriquée dans l’usine très tôt le matin.

Pilier Environnement :

-Emballages : À chaque nouvel emballage proposé, nous investissons dans de nouvelles machines.

Exemple : Le site de plats cuisinés de Mouilleron-en-Pareds

-Nous avons investi 7 millions d’euros entre la rénovation de notre usine et la mise en place d’un nouvel outil de production. Il a fallu repenser les process de fabrication de nos plats cuisinés : la façon d’assembler les plats, grâce à l’installation d’une nouvelle machine adaptée au nouveau contenant ainsi que le mode de cuisson de nos plats grâce à l’installation d’un nouveau four traditionnel.  Avec le bois, nous travaillons en cuisson ouverte et le plat cuisiné est cuit à 190°C, pendant environ une demi-heure (vs. à 80 ou 90 °C pour le PVC).

-Réduction des énergies : En 2008, nous étions fixés comme objectif d’amélioration de 25% de notre performance énergétique. Douze années plus tard, nous sommes parvenus à une réduction de 27%. C’est grâce à l’implication des équipes maintenance à piloter les énergies des sites et à engager les transformations nécessaires que nous avons pu y parvenir. Ce sont surtout les salles des machines qui ont été modifiées sur cette période pour être plus économes, mais aussi l’éclairage et les bonnes pratiques du personnel de production.

-Une gestion rigoureuse de l’eau qui nous a permis de réduire de 23 litres l’eau nécessaire à la production d’un kilo de plats cuisinés sur notre site de plats cuisinés à Mouilleron-en-Pareds.  
Concernant la réutilisation de l’eau, il y a effectivement entre 30 et 50% de l’eau traitée rejetée par notre site de production de plats cuisinés, ce qui permet l’irrigation d’une vingtaine d’hectares de maïs essentiellement fourrager.

Pilier Collaborateurs : Fleury Michon est convaincu que la réussite du Groupe passe par la motivation des Hommes et des Femmes qui composent l’entreprise. Celle-ci est favorisée par la mise en place d’un management de proximité, la responsabilisation des équipes, le dialogue, la formation, la reconnaissance de chacun.

Exemple : L’accidentologie

-Fleury-Michon a engagé depuis 2017 une démarche baptisée « Ensemble vers le 0 accident » avec un objectif ambitieux : diviser par deux le nombre d’accidents survenant par million d’heures travaillées. L’objectif de cette démarche est de changer la prise en compte de la sécurité dans toutes les activités du Groupe en mettant celle-ci en priorité numéro 1. 


Pensez-vous qu’aujourd’hui, par rapport à la question environnementale, nous sommes dans une prise de conscience plus généralisée ? 

Dans le cadre de notre nouvelle stratégie pour le libre-service, notre priorité a été de nous recentrer sur l’attente de tous nos consommateurs en interrogeant plus de 20 000 personnes :  nous avons observé une évolution des attentes et des comportements, amplifiée par la crise sanitaire. Les attentes sont multiples et constituent des archipels différents.  Ils désirent pour certains une accessibilité plus aisée aux produits de qualité avec une qualité nutritive toujours plus élevée. La question environnementale est de plus en plus présente tant sur le plan de la localisation des approvisionnements, des modes de culture ou d’élevage plus respectueux de la Terre que sur la réduction des emballages. Nous avons conscience que nous faisons partie de la solution à ces attentes.

Il faut cependant que les innovations restent toujours en phase avec la société, en ne précipitant pas les changements, mais en les accompagnant. Il s’agit en ce sens de ne pas exclure des consommateurs et de continuer de s'adresser à tous. Afin de garantir l’accessibilité des citoyens et des consommateurs à des changements profonds dans leurs habitudes de consommation, il faut adopter une démarche mesurée, de progrès pas à pas.

Liens: https://www.agro-media.fr/actualite/fleury-michon-opte-pour-des-cassolettes-en-verre-100-recyclables-grace-a-un-partenariat-avec-verallia-47581.html

Communiqué de presse : https://www.verallia.com/communique-de-presse/verallia-innove-avec-des-cassolettes-en-verre-pour-les-plats-cuisines-fleury-michon/

 

Tags associés
agroalimentaire emballages recyclables* emballages en verre rse alimentation durable

Actualités similaires


En lien avec l'article


Un catalogue riche en contenu

Faire une recherche