Un an après la fondation d’Eureden, l’ex-siège de Triskalia, à Landerneau, conserve un rôle majeur dans l’organisation du puissant groupe coopératif agroalimentaire.

 

Le remplacement du panneau Triskalia, au sommet du pittoresque bâtiment circulaire de Lanrinou par celui d’Eureden, en janvier 2020, s’accomplit sans grand tapage. Pas de quoi en faire non plus tout un fromage. Si l’étiquette du « camembert » (comme on surnomme l’édifice) a changé, ses composants humains n’ont pas été radicalement brassés par le mariage entre les Bretons Cecab-d’Aucy et Triskalia, qui a donné naissance au troisième groupe coopératif agroalimentaire français (*).

« Hormis certains managers de rangs élevés et quelques salariés de services peu fournis, mais importants (communication), partis exercer dans la nouvelle maison commune, à Mellac (près de Quimperlé), les salariés du site de Landerneau n’ont pas eu à bouger », certifie Pierre Antonny, directeur-général adjoint d’Eureden. Zone de Lanrinou, entre le bâtiment administratif et commercial, les anciens hangars de la Gelagri occupés par l’équipe construction et maintenance (Landerneau) et le laboratoire Capinov (site Laïta/Pencran), Eureden emploie 514 salariés.

Pilier agricole

« Globalement stable, voire légèrement supérieur à l’effectif d’avant », signale Pierre Antonny. Avant, c’est-à-dire lorsque les salariés des services achat, de commercialisation, de marketing, d’administration des ventes, des finances, des ressources humaines, des systèmes d’information travaillaient au siège de Triskalia. Que la nouvelle coopérative agroalimentaire ait désigné un président et un directeur-général issus, tous deux, du groupe d’Aucy, n’affaiblirait donc pas le rôle du site de Landerneau dans le réseau d’Eureden.

« Le projet d’Eureden repose sur la volonté de rapprochement à 50-50 % de Triskalia et de la Cecab. La création d’un siège unique ne s’accommodait pas du principe. De plus, tout centraliser en un même lieu apparaît un peu "has been", quand notre territoire c’est l’ensemble de la Bretagne. Nous avons opté pour une maison commune à Mellac, située entre Landerneau et Theix (56), les deux ex-sièges de Triskalia et d’Aucy, et la distribution de six branches majeures du nouveau groupe dans des sites différents ». Pour sa part, Landerneau récupère la branche agriculture.

Pour lire l'article complet, cliquez ici !

Par Le Télégramme