« Plus que jamais, on prend conscience de l’importance du management ! » L’analyse de Céline Raffard (Quaternaire)

Actualité

29 sept. 2020 à 10:14

Le récent confinement et la période inédite que nous avons traversé a inévitablement emmené les entreprises agroalimentaires à s’adapter à bien des égards, et notamment concernant le management des équipes. Mais alors, celui-ci ne sera-t-il plus jamais le même ? Et quels leviers activer pour les managers afin de rebondir dans cette période post Covid-19 ? MyCfia.com vous propose l’analyse éclairante de Céline Raffard, associée chez Quaternaire – Conseil en management et formation.

 

Quels ont été les impacts de l’épidémie de Covid-19 sur l’organisation des entreprises agroalimentaires ?

Ce qui a vraiment été remarquable durant cette crise, c’est la capacité qu’ont eu les collaborateurs à prendre des décisions rapides, au plus près du terrain, et ce parfois en l’absence physique des managers.

Sous la contrainte, les collaborateurs n’ont pas eu d’autres choix que de s’organiser autrement et cette flexibilité a plutôt bien fonctionné. De nombreuses initiatives ont été mises en place, avec un ajustement des rôles de chacun, un développement accéléré de la polyvalence. Ce que nous pouvons retenir, c’est une vraie mobilisation de tous, des fonctions supports comme de l’industriel, avec l’apparition d’un nouvel état d’esprit : « je peux réussir à le faire, j’en suis capable »…. Boostées par la fierté, le sens du travail, « on nourrit la France » ! Les équipes ont su faire preuve de grandes prouesses collectives.

En parallèle, cette crise a mis en lumière les forces mais aussi les fragilités du management. Nous avons pu constater des situations très disparates. D’une usine à l’autre, d’un atelier à l’autre, alors que la crainte liée à la présence du virus était la même, certaines équipes ont pu se dépasser quand d’autres étaient absentes, doublant ainsi le taux d’absentéisme.

Le télétravail a également créé un sentiment d’isolement des personnes sur le terrain et d’iniquité entre les cols blancs et les cols bleus. J’ai pu échanger avec un directeur industriel qui trouvait inconcevable que ses salariés soient en atelier sans que lui ne soit présent dans l’usine. Ailleurs, des cadres ont préféré respecter à la lettre les consignes données, et rester en télétravail durant le confinement, ce qui au final a été critiqué par les équipes de terrain qui ont eu le sentiment d’être les seuls à « mouiller le maillot ». Et si le digital a permis de garder le contact, de faire avancer les sujets à distance, il a aussi créé un éloignement avec la réalité du terrain.

 

Peut-on dire aujourd’hui que le management ne sera plus jamais le même et qu’il faut réinventer la façon d’accompagner les collaborateurs ?

Je ne pense pas que le management ne sera plus jamais le même mais plus que jamais, nous prenons conscience de son rôle essentiel.

Prenons l’exemple du besoin de flexibilité dont nous parlions. Il y a fort à parier que les industries devront de plus en plus s’adapter à des besoins de marché changeants, à des transformations permanentes de leur écosystème. Pour cela, elles devront développer des organisations plus flexibles, de la polyvalence au poste. Le manager sera alors au cœur de la réussite de cette transformation, la personne clé qui devra organiser cette montée en compétences, en levant les freins des équipes et en rassurant, en donnant confiance.

Pour atteindre les objectifs de performance attendus, dans une organisation au plus juste, on ne pourra plus se permettre de compenser. Avoir un management de proximité qui délègue et développe l’autonomie des équipes est aujourd’hui indispensable pour la pérennité des entreprises ! Encore une fois, en l’accompagnant par du soutien managérial et par de la communication. C’est le principe de la compétence accompagnée.

 

Quelles sont les pistes à privilégier, et les erreurs à ne pas faire, pour manager afin d’aborder ce rebond post Covid-19 plus efficacement ?

Tout d’abord, faites un bilan de cette période et pour ce faire, écoutez vos équipes ! Organiser des groupes d’écoute des collaborateurs ayant continué d’être « au front » mais aussi des télétravailleurs vous permettra à la fois de montrer votre considération et de prendre conscience de vos forces et faiblesses pour mieux rebondir. « Comment as-tu vécu cette période ? Qu’est ce qui a bien/mal marché ? Comment aurait-t-on pu t’aider davantage ? ». Une des erreurs serait de croire que la vie va reprendre comme avant sans en tirer les enseignements.

Ne laissez pas l’écart se creuser entre vos équipes ! Alors que certains continuent de laisser des collaborateurs en télétravail, je leur conseillerai d’organiser leur retour de façon progressive, a minima à temps partiel. Tout en gardant certaines séances de travail en distanciel, en utilisant les outils digitaux souvent découverts et appréciés lors du confinement.

Enfin, renforcez vos rituels de management ! A la maille quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, mais en veillant à supprimer les réunions trop chronophages dont il résulte des plans d’actions peu clairs. C’est le temps de la remise en cause et l’opportunité de remettre à plat votre plan d’animation. Cette crise est difficile mais elle présence également des opportunités de progrès. Saisissons-les !

 

Pour accéder au site myCfia et booster votre sourcing, cliquez ici !

Céline Raffard donnera une conférence lors du prochain CFIA Rennes (29 septembre- 1er octobre). Découvrez le programme complet des conférences sur le site

Tags associés
Agroalimentaire celine raffard CFIA cfia rennes covid-19

Actualités similaires


En lien avec l'article


Un catalogue riche en contenu

Faire une recherche