Régis Courtin «La décarbonation d’une IAA passe aussi par l’éco-conception»

Actualité

1 mars 2022 à 09:36

Régis Courtin est Président fondateur du cabinet conseil et d'ingénierie breton "Donnons du Sens", qui accompagne depuis 2017 les entreprises vers la transition environnementale. L’entreprise a développé son expertise en approche globale de la chaîne de valeur, de la stratégie à la mise en œuvre, sur plusieurs niveaux : écoconception produit et développement commercial, Bilan Carbone de l’entreprise, optimisation du business model, management environnemental ISO 14001, veille réglementaire loi AGEC et loi Climat.


Pourquoi « Donnons du Sens » ?

Avec l’évolution des modes de consommations et des bouleversements que nous connaissons, nous sentons un réel besoin, chez les individus et les entreprises, de comprendre ce qu’ils font, et pourquoi ils le font. Leurs démarches doivent apporter quelque chose de positif pour l’environnement et la société.  Donnons du Sens permet via l’écoconception de proposer des outils pour mettre en place des actions répondant aux attentes environnementales, sociétales et d’éthique.


Une démarche d’éco-conception : quels bénéfices pour une entreprise ?

Elle représente un bénéfice pour l’environnement bien sûr, mais aussi pour l’entreprise qui va créer de la valeur ajoutée sur un produit, de la marge et de la différenciation. L’autre bénéfice non négligeable est la réduction des coûts, puisque la démarche permet à l’entreprise de faire le point sur le process du produit, les achats de matières premières, les emballages,… et donc sur le sourcing et les fournisseurs, la production, la logistique. Cela englobe toutes les étapes du cycle de vie du produit, de la fourche à la fourchette. L’autre aspect positif est lié à l’aspect réglementaire, car faire une démarche d’écoconception signifie que l’on anticipe les lois pour en faire des opportunités produit et commerciales. C’est d’ailleurs l’un des premiers points que nous étudions avec le client, car chaque produit a ses contraintes réglementaires. En termes de management, l’écoconception est aussi une opportunité formidable pour fédérer les équipes et donner du sens à son métier. En externe, c’est bon pour l’image et le positionnement de l’entreprise.


Quelle est la meilleure solution en matière d’écoconception aujourd’hui ?

Plutôt que LA meilleure solution, je préfère dire qu’il existe la solution du moment spécifique à l’entreprise accompagnée. C’est un ensemble de compromis. Si vous avez un produit avec un emballage le plus performant possible en matière environnementale mais qu’en termes d’usage et de fonctionnalités il ne répond pas aux attentes du marché, celui-ci ne se vendra pas. Nous proposons aux entreprises des outils, faisons de la mesure quantitative, mesurons les impacts environnementaux, donnons des résultats chiffrés, afin qu’elles puissent elles-mêmes prendre conscience des différents impacts, notamment les émissions des gaz à effet de serre. Cela donne à l’industriel un objectif de réduction de ces impacts.

L’éco conception concerne un produit et/ou un service de l’entreprise. La décarbonation d’une usine agroalimentaire passe par l’éco conception, mais aussi par des actions plus globales de l’entreprise : les transports, le froid et le chaud, l’optimisation énergétique des machines, … Nous faisons autant de l’étude que de l’accompagnement sur le terrain. Nous allons aider l’entreprise à faire le changement et c’est un point important ! Avant la phase de conseil, nous commençons toujours par une période de sensibilisation et de formation. Imaginez que votre médecin vous remette une feuille de soins avec des recommandations pour votre santé. Si, une fois chez vous, la feuille reste dans un tiroir, alors le diagnostic ne servira à rien. Il est important de donner du sens à la démarche. Après le diagnostic carbone, nous procédons à la phase d’accompagnement et c’est essentiel pour l’entreprise !  Au sein de notre équipe chez « Donnons du Sens », nous avons tous une expérience de l’industrie, ce qui nous permet d’avoir une vision plus juste des enjeux, de mieux comprendre les problématiques clients pour les accompagner efficacement dans leur transition environnementale.

 

Le contexte de pandémie a-t-il permis de prendre davantage conscience de enjeux environnementaux et de santé, pour les industriels agroalimentaires ?

Sur l’ensemble, depuis deux ans, tous produits confondus, nous avons senti une évolution. La pandémie a permis de se poser, de prendre davantage conscience des enjeux, notamment environnementaux, mais aussi de santé. C’est très important car aujourd’hui, nous sommes ce que nous mangeons… lorsque nous parlons d’éco-conception nous parlons aussi de santé ! Le Covid a accéléré cette prise de conscience. Les entreprises qui avaient déjà cette philosophie ne partent pas d’une page blanche. Certaines œuvraient déjà dans un souci environnemental et de santé et leurs actions n’étaient pas forcément identifiées comme tel par la société. Nous les accompagnons pour structurer leurs actions, aller encore plus loin pour faire une démarche complète et différenciante.


En savoir plus : Donnons du Sens

Tags associés
Bas Carbone Eco-conception Environnement RSE Diagnostic
Fournisseurs liés à cet article

Actualités similaires


En lien avec l'article


Un catalogue riche en contenu

Faire une recherche